Exhibitions

mobile1970

Période des Mobiles

Après une série de travaux systématiques sur les mobiles, H.-D. se consacre à la création de mobiles colorés sur écran soutenus par des projections lumineuses. La sculpture devient alors partie intégrante des deux dimensions de l’écran – la lumière cassée est projetée sur une surface mobile. Recherches sur les techniques de Calder.

Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

1971

Passage de la sculpture à la peinture en commençant par la transcription picturale de mobiles sur toiles. Les rythmes et les rotations sont arrêtés par un carré à forte valence.

figuratif1972

Période Figurative

H.-D. veut retrouver la ligne et l’ombre. Rencontre et travail internes avec deux peintres qui le marquent profondément: Evelyne Raab, élève de Lapicque, et Suzanne Martin peintre et poète de l’École de Paris. Il étudie le dessin académique crée des totems, prend les thèmes de la Nature qu’il traite successivement au fusain, à l’aquarelle et à l’huile. La lumière vient du fond de la toile – le sujet est entre l’œil et la lumière.

champs1973

Période des Champs

Les voyages en avion transparaissent dans les toiles de cette période où il veut associer les structures imposées de la nature, les lignes géodésiques avec les reconstructions humaines des champs. Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

abstrait1974

Création de Toiles abstraites

Ces créations lui servent de refuge. Période explosive et sombre (Toile du musée de Lille), dans la ligne d’Ensor et de Munch. Rencontre de l’œuvre de Piaubert. Travaux sur les matériaux (huiles mélangées à des sables).

Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

cosmos1976

Période du Cosmos

Une série de rêves précis et imposés le conduisent à peindre toute une série de tableaux blancs et noirs sur le Cosmos. Les résultats de ces rêves sont rapprochés d’études du Centre national d’études spatiales. En octobre rencontre avec le cosmonaute russe Schonine (Soyouz 6).

1977

Exposition particulière à la Galerie Aresta à Paris sur le Cosmos. H.-D. travaille la lithographie à l’atelier de Cachan où il apprend en particulier les techniques des procédés sur zinc en collaboration avec Jean-Pierre Micayre. Création d’un carton de tapisserie de 3,20 m x 2,50 m sur le Cosmos. Rencontre du photographe Alain Auboiroux.

meteor_19781978

Création du Théâtre-Sculpture pour enfants

Début des sculptures intitulées « CAILLOUX COSMIQUES ET MÉTÉORITES IMAGINAIRES ».
Série de photos sur les œuvres de H.-D. par Alain Auboiroux. Conférence sur la peinture symboliste par H.-D. prononcée dans un club de recherches philosophiques. Il étudie Gustave Moreau et les Préraphaélites. Rencontre avec le peintre Pages.

Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

temps_19791979

Période sur le Temps

En juin, Artenal présente, à la Foire de Bâle Art 1979, 2 toiles et 1 sculpture de Husson-Dumoutier (Maison de France au Koweit). Création d’une sculpture interactive pour Dun & Bradstreet.

Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

inconsct_19811981

Création du premier tableau phono-sensible

Ce tableau, intitulé « L’inconscient collectif », est inspiré par l’œuvre de Carl Gustav Jung, le contradicteur de Freud. Au centre du tableau, une zone réagit aux sons aigus et médiums, les parties situées en haut et en bas réagissent aux sons graves. Ce tableau est présenté à la télévision française dans plusieurs émissions sur Antenne 2 et notamment dans l’émission « Temps X » des frères Bogdanoff. Pour la première fois l’observateur voit sa voix. Le tableau réagit à tous les sons et suit leurs variations exactement dans toutes leurs nuances. Avec la musique l’effet est encore plus saisissant.

temps1983

Recherche sur le Temps

Après l’étude sur l’Espace, les recherches sur le Temps préoccupent H.D. Et, dans cet état d’esprit, un retour sur les principes qui avaient intéressé les peintres du Cubisme le conduit à la création de tableaux construits puis déconstruits en fonction des différents moments de leur existence. Au lieu de saisir l’objet dans l’espace sous plusieurs angles, comme les cubistes, c’est le temps qui prédomine. Quand il s’agit, par exemple, d’objets fragiles c’est avant, puis après sa destruction, que l’objet apparaît sur l’œuvre.

phono_19871987

Création du premier tableau autophono-sensible

À la demande du Conservateur du Musée de Villeneuve-d’Ascq, Pierre Chaigneau, H.D. construit un tableau qui suit ses propres effets. Intitulé « Actualités intemporelles », cette œuvre de 3 mètres sur 1m 60 réagit dès qu’une personne entre dans la pièce. Puis une bande sonore préenregistrée faisant intervenir les sons de la vie (cris de la naissance, comptines, bruits de mitraillettes, décollage d’une fusée Titan, sonate de Mozart), tous les sons qu’une vie enregistre au cours de son déroulement agissent successivement sur le tableau tant que la personne est présente dans la pièce. Lorsqu’elle la quitte le tableau s’arrête. Ce tableau illustre le fait que tout spectateur est à la fois observateur et acteur involontaire des phénomènes de l’actualité. Premier voyage en Égypte et choc émotionnel intense d’H.D. qui commence dès son retour la suite égyptienne. Commande de la société Longchamp d’un tableau phono-sensible.

egypt1988

Premiers tableaux égyptiens

Exposition des premiers tableaux égyptiens à l’Hôtel George V à Paris. Cette exposition met en valeur l’Égypte pharaonique et associe cette période à l’Égypte actuelle en présentant les différents symboles au cours des siècles.

Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

presse1989

« La Presse et le Signe »

Nouvelle exposition au George V sur La Presse, intitulée « La Presse et le Signe ».
Le bicentenaire de la Révolution Française met en exergue la liberté d’expression. Toutes les revues et les journaux sont valorisés au cours de cette exposition inaugurée par le Maire de Paris, Jacques Chirac. Certains tableaux entrent dans les collections de directeurs de journaux ainsi que dans la collection Wallace aux U.S.A.

Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

egypt2_19901990

« Égypte en Égypte »

Le Conseiller culturel de l’ambassade d’Égypte, le Professeur Ahmed El Borai, propose que les travaux d’H.-D. sur l’Égypte soient présentés dans son pays. Avec le concours de l’AFAA, des manifestations sont organisées par Olivier Poivre d’Arvor, Directeur du Centre culturel français d’Alexandrie, à deux endroits différents : à la Galerie Akhenaton au Caire et au Centre français d’Alexandrie. L’exposition du Caire est inaugurée par le Ministre de la culture égyptien Farouk Osny. Un film est réalisé par la Télévision égyptienne sur les travaux de H.-D. Un livre en français est également réalisé à cette occasion « Égypte en Égypte » (textes écrits par Olivier Poivre d’Arvor et Jean-Louis Poitevin).

mozar1991

Mozart, Égypte et Maçonnerie

Mozart, initié en 1781, a créé « La Flûte enchantée » sur le thème de l’initiation à la fois des Maçons et des prêtres en Égypte. Cette source d’inspiration a permis à H.-D. de faire des recherches symboliques et historiques et l’a conduit à une série d’œuvres sur papier prenant pour inspiration Mozart, I’Égypte et la Maçonnerie initiatique. Plusieurs expositions en France émaillées de conférences sont alors organisées en liaison avec les autorités locales (Cergy-Pontoise, Château de Fléville près de Nancy, Château d’Entrecasteaux dans le Var, Galerie Huguette Bultel ainsi que Deutsche Bank à Strasbourg).

nioulargue1992

La Nioulargue

La Nioulargue était la course la plus prestigieuse au monde des voiliers anciens. Elle se courait à Saint-Tropez en Octobre.
H.-D. inspiré par cette course réalise de nombreuses œuvres symboliques à l’huile et sur papier sur le thème de la mer et du vent. L’exposition se déroule à la Galerie Découverte de Saint-Tropez.

1993

Maison des Maçons

Les travaux phono-sensibles d’H.-D. inspirent l’architecte ainsi que les Maîtres d’Ouvrage de la Maison des Maçons de la GLNF à Paris.
À leur demande, et en parfaite collaboration avec les décideurs, H.-D. réalise trois fresques de grande taille pour les lieux ouverts au public ainsi qu’une installation phono-sensible comprenant quatre tableaux importants.

labyrint1994

Les Labyrinthes

Le Conservateur du musée de Sainte-Maxime, Mr. de Germond, propose à H.-D. de réaliser, à l’intérieur du Musée dont il a la responsabilité, un labyrinthe. Pris au jeu, H.-D. réalise une série de travaux sur le thème du labyrinthe en prenant ses sources à la fois dans le monde des sciences et dans les cultures scandinaves. L’exposition en forme de labyrinthe où le monstre, le héros, l’architecte et le risque (car sans ces quatre éléments il n’existe pas de labyrinthe) structurent l’espace, se termine par un tableau miroir phono-sensible. Un catalogue important est réalisé à cette occasion.

7_piliers_de_la_sagesse1995

Les Sept Piliers de la Sagesse

À l’occasion de la création du Conseil régional de l’Oise, le Maître d’Ouvrage et les architectes Badani et Alain Marcot demandent à H.-D. de réaliser une œuvre monumentale. Le projet consiste à interpréter les messages symboliques des sept religions principales de l’humanité dans le temps et dans l’espace et de les faire réagir non seulement aux actions des spectateurs ou de la musique mais aussi de les faire réagir entre elles. C’est ainsi que les religions de la Méditerranée (Égypte pharaonique, Judaïsme, Christianisme et Islam) et les religions-philosophies d’Extrême-Orient (Hindouisme, Taoïsme, et Bouddhisme) correspondent. L’ensemble de cette œuvre se présente sous forme de sept sculptures phono-sensibles (250 cm x 50 cm x 40 cm) comportant chacune 49 symboles ouverts et fermés, particuliers à chacune des religions. Le jeu des couleurs, elles aussi symboliques, fait varier chacune des œuvres en fonction de toute action sonore. Une œuvre musicale intitulée « Les Sept Piliers de la Sagesse » est créée à cette occasion par le compositeur Thierry Pelicant et jouée lors de l’inauguration. Une grande exposition intitulée « 20 ans de peinture » est organisée lors de l’inauguration des Sept Piliers (49 tableaux et sept sculptures représentatifs de l’évolution de H.-D. y sont exposés). Rencontre du compositeur Thierry Pelicant et du poète Luis Porquet. Depuis l’an 2000, les Sept Pilliers de la Sagesse sont présentés par la Caisse nationale des monuments historiques pendant les journées du patrimoine.

trophee1996

Trophée de la Tolérance et de la Non Violence

À l’issue d’une consultation de l’UNESCO, H.-D. réalise deux trophées sous forme de sculpture en cristal au plomb et en calcin de cristal.
L’une d’entre elles intitulée « L’oiseau berçant le ciel » est remise à un collectif de femmes du Rwanda à Kigali ; l’autre, intitulée « Tolérance et Non Violence » reste propriété de l’UNESCO à Paris.

mediteran1997

Pays de la Méditerranée

Une série de 22 tableaux est réalisée sur les 22 pays entourant Mare Nostrum.

Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

mandala1998

Les Mandalas bleus

Influencé par une exposition de moines tibétains travaillant à la réalisation de mandalas avec du sable, H.-D étudie puis construit des tableaux synthétiques sur l’au-delà. Les matériaux de base sont des cristaux de sable et des pigments purs. Certains tableaux tibétains, représentant la cité céleste, sont en demi-bosse. La tentative est de réaliser une liaison entre les conceptions bouddhistes de la divinité et l’approche occidentale de la mort. Ces tableaux sont présentés dans leur ensemble à l’exposition d’Elbeuf où H.-D est invité d’honneur.

ventdautan1999

Vent d’Autan

Réalisation d’un livre de poésie avec Fédérico Major (Directeur général de l’UNESCO) comprenant 108 poèmes (F. Major) et 32 tableaux (H.-D.). Livre édité chez « Maisonneuve et Larose». À l’occasion de la présentation de cet ouvrage au public ,une grande exposition intitulée Vent d’Autan est organisée à l’UNESCO à Paris.
Artiste de l’UNESCO pour la Paix.

poesieallemande2000

Poésie Allemande

Partant des œuvres majeures de Goethe, Hölderlin, Schiller, mais aussi des poètes médiévaux, un travail de recherche sur la poèsie allemande conduit H.-D. à une interprétation libre qui rejoint la musique des lieder romantiques.L’ensemble des ces tableaux est présenté au Casino de Baden Baden et à la Galerie Art et Musique de Buhl (16 novembre 2000 au 16 Janvier 2001).

Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

villes_et_temples_22001

Les Villes et les Temples – Exposition

1ère période :
Les Villes et les Temples du Soleil : Jérusalem, Karnak, Fez, Istambul, Angkor, et autres cités magiques. Après deux tours du monde en bateau, en train, en avion et quelques milliers de kilomètres parcourus à la découverte de temples et de musées, un artiste est tenté de retracer les méandres et les moments de ce parcours qui forment autant de souvenir initiatiques.Aujourd’hui Husson-Dumoutier continue son parcours, mais à pied, sur le chemin de Saint- Jacques. « L’âme est au bout des pieds » dit-il.

Que reste-t-il de ces visions ?
Venise et ses palais engloutis, Syracuse évanescente dans la brume, New York sous la pluie, Chichen Itza un jour d’orage, Thèbes découpée dans la brume naissante, Kyoto dans un été éblouissant…. Autant de visions captées au gré du vent et des humeurs du temps passé.
Travaillant comme un alchimiste avec des sables et des pigments purs, Husson-Dumoutier restitue dans la matière l’émotion d’un moment, la lueur d’un vitrail et la poésie d’un quartier.

trois_livre_sacree_pour_la_paix2002

Les Trois livres sacrés

Poursuivant la recherche sur les religions, après les Sept Piliers de la Sagesse, sept tableaux sculptures phonosensibles illustrant les sept religions de l’humanité les plus importantes dans le temps et l’espace (1995 – Conseil général de l’Oise) – le temps est venu pour H.-D. d’aller aux sources des religions adamiques, berceaux de la culture méditerranéenne contemporaine : le judaïsme, le christianisme et l’islam à travers leurs textes fondateurs. Ces trois textes proclament la paix entre les hommes, qu’il s’agisse de la Torah, des Evangiles ou du Coran, et c’est ce thème unificateur que les illustrations vont mettre en valeur. 140 tableaux illustrent chacun des trois livres dont les traductions officielles servent de référence , le texte du rabbinat pour la Torah, celui de la Tob pour les Evangiles et la traduction Boubakeur pour le Coran . Au total 420 œuvres pour plus de 4500 pages. A travers les expressions graphiques, les résonances entre les textes apparaissent. C’est l’Apocalypse de Jean qui répond aux textes d’Ezéchiel. C’est l’Exode qui est repris dans le Deutéronome. c’est Moussa (le Moise du Coran) qui revient avec les Tables. Mais, loin d’entrer dans une exégèse savante, il s’agit non seulement de rendre hommage aux mots et à la musique des phrases, mais aussi grâce aux symboles et aux couleurs, de faire allusion aux artistes récents qui se sont penchés sur les trois religions, comme Chagall ou Matisse, ou anciens comme les grands verriers de Chartres ou les stuqueurs talentueux d’Al Andaluz. Le livre intitulé “LES TROIS LIVRES SACRES POUR LA PAIX”, préfacé par le Directeur général de l’UNESCO, Monsieur Koichiro Matssura, a été édité par LB Story en Janvier 2004.

20072007

Exposition : les Trois livres sacrés et l’Egypte

Musée des Années Trente Espace Landowski.

Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

 

2007.20082007-2008

Le Royaume des anges

En novembre 2006, la perte de l’être cher est un cataclysme, heureusement selon le livre des morts ou plutôt du retour à la vie des egyptiens et le Bardo Tthödol des tibétains pendant 72 jours, l’âme reste présente auprès des siens. La correspondance fusionnelle qui existait demeure plus de 30 tableaux sont inspirés par cette relation exceptionnelle mais ils ne sont réalisés qu’un an plus tard, lorsque Michel Gaudet, président des critiques d’art et ami de H-D lui a dit: “Peignez désormais pour la peinture.”

Cette technique recoupe certaines recherches de Robert Delaunay.

83._paysage_dailleurs2008-2009

Renaissance

Revivre, c’est reprendre le cours d’une histoire dont le film s’est interrompu brutalement. Il faut renaître, repartir à zéro sur des bases nouvelles avec le secret espoir de découvrir de nouveaux horizons pour éviter de retomber dans les moments passés. Cette série intitulée Renaissance pourrait s’appeler aussi parfois Résonance car incontestablement, les influences antérieures repassent ou affleurent dans les traits et les couleurs. Pourtant, les oeuvres sont nouvelles, modernes, et surtout trouvent leur propre originalité.

2009/2012

Resurrections : les derniers témoins de la Shoah

En accord avec l’UNESCO, H.-D. rencontre les derniers rescapés de la Shoah pour faire leur portrait. Il ne s’agit pas de retracer la période épouvantable de leur présence dans les camps, mais de les interroger sur leur vie après leur libération. En effet, nombreux sont ceux qui n’ont pas pu survivre à cette épreuve. Ceux que nous pouvons rencontrer aujourd’hui étaient des enfants lorsqu’ils furent saisis et enfermés.

Ils sont allés en enfer et en sont revenus. Cette expérience unique peut servir de témoignage à l’ensemble de l’humanité. Aussi le travail se présente sous 2 aspects : d’une part le portrait sur une toile et d’autre part, le texte sur leur témoignage à travers un entretien direct soutenu par un ensemble de 10 questions. Ayant présenté un Doctorat en Sociologie sur le Ku Klux Klan avec comme Directeur de thèse Raymond Aron, HD peut à la fois réaliser en tant que peintre leur portrait et interroger en tant que scientifique les personnes avec le respect qui s’impose.

La première question se rapporte à la notion de liberté : quand vous êtes-vous senti libre ? Les autres questions retracent l’existence après les camps : études, métier, famille, expériences. Les deux dernières se rapportent à la fois à leur expérience de vie et aux messages qu’ils veulent transmettre aux générations futures.

Ainsi, ce travail qui est en cours de réalisation en France, en Israël et aux Etats-Unis, servira de témoignage et de modèle d’existence de vie aux jeunes d’aujourd’hui et de demain. Les portraits, tous de dimensions 50 figure (118x89cm), sont figuratifs, abstraits ou symbolistes en fonction de l’inspiration. Les entretiens sont consignés par écrit. L’ensemble, portraits et témoignages, servira de base à un ouvrage édité en français, en anglais et en hébreu.

N_aie_pas_peur2012

Exposition “Eros est un paysage”

Du 1er au 30 juin 2012 à Galerie Véra Amsellem à Paris.

Du 1er au 30 juin 2012 à Galerie Véra Amsellem à Paris.

 

 


2013

La Paix selon la Torah , le Nouveaui Testament et le Coran.

les Trois Livres Sacrés du monothéisme sont  présentés ensemble  dans la galerie Nicolas Flamel à Paris Cette exposition a obtenu un grand succés  alors qu’une partie du  public était essentiellement musulman chiite mais aussi pour certains encore zoroastriens.
Du 1er au 30 juin 2012 à Galerie Véra Amsellem à Paris.
2014
Présentation au siège de l’UNESCO à Paris des 35 tableaux représentant les rescapés de la Shoah interrogés en France et en  Israël par HD au cours de 7 années d’enquêtes. Ces interviews ont servi de bases à la réalisation des portraits figuratifs ou  symboliques , illustrant le courage, la volonté ou l’expérience unique de la vie de chacune et chacun de ces personnes exceptionnelles .
Un premier catalogue préfacé par Madame Irina Bokova directrice Générale de l’UNESCO avec un résumé de chaque entretien  et les reproductions de tous les tableaux accompagne cette exposition. VOIR E CATALOGUE

2015

l’arbre et le climat

Harmonie de formes, de couleurs et de lumières, la forêt est aussi un orchestre symphonique dont la partition est jouée par le vent. Il y a l’arbre de vie, celui de l’Amour, l’arbre aux trois lumières, celui de la Connaissance et aussi l’arbre qui pleure ou l’arbre symbolique s’élevant comme une colonne d’une immense cathédrale. Présentation à la Galerie JPHT à Paris au moment de la Cope 21.

VOIRE VIDEOS

Une série de 22 tableaux est réalisée sur les 22 pays entourant Mare Nostrum.

2016

Exposition au Palais des Nations de l’ONU à Genève

sur les Rescapés de la Shoah,courage Volonte Vie

AHD Unesco Artist for Peace, met 35 survivors of the concentration camp universe of the Holocaust.
They had been through hell,  lost loved ones,  suffered in their flesh and in their hearts.

He had to penetrate their mystery.What did they remember sixty years on,  of this unutterable experience when the executioner wanted to put them to death and yet at the same time  deprive them of human dignity.

It meant disclosing the authenticity of these survivors and from each encounter, derive a political and humane ethic.

Did these women and men, who had been confronted by the Devil and his kapos, lose their faith in Man and in a peaceful future of Humanity ?

Were they permanently submerged by the violence which had tortured them, precipitating them into an abyss of pessimism ?

Did the executioner degrade them causing them to topple over into hatred and revenge?

No. The messages conveyed by the small number of those who,  in 1945 , emerged from the forbidden planet of Auschwitz / Birkenau ; from this black hole of the Human galaxy; these messages which express the innermost feelings of each of them have been picked up by the extreme sensitivity of AHD.
Each message is a paving stone on the path of courage, will and life

Beate and Serge Klarsfeld (extract)

VOIRE VIDEOS

2016

 le Cantique des Quantiques

Dans la Bible, le Cantique des Cantiques offre une signification spécifique de l’Amour dans l’espace et le temps. L’aimée vit des moments particuliers dans des lieux réservés. ​

Pour la science, la théorie des quantas souligne que la quatrième dimension conjugue espace et temps. Mais si , comme le soutient  Einstein,  l’espace est  courbe, le temps n’a pas de sens… En revanche, la physique de tous les jours montre que plus on avance en âge plus le temps est court et plus l’espace grandit.

Alors que l’homme est binaire car,  enfant d’abord, il peut ensuite procréer jusqu’à un âge avancé, pour la femme, la vie joue  une valse à trois temps : elle passe de l’âge de l’enfance à celui d’être mère et accède ensuite à celui d’une grande liberté.

Mère, la Femme est Marie, mais elle peut être aussi Eve. Jalouse du passé, elle vit au présent. Quant au  futur il  est porteur de  rêves. Son espace-temps s’ouvre alors sur des horizons infinis.

Et le rêve devient plus vrai que la réalité.

Galerie JPHT à Paris

VOIRE VIDEOS